19/08/2008

A L' AAAAIIIIDDDDEEEEEE !!!!!!!

Je vous en ai déjà parlé , j'ai deux enfants . L'ainé qui va avoir 12 ans est en pleine crise d'adolescence ! Oui déjà et je sais que ce n'est qu' un début . Mais il me pousse à bout . Hier j'ai encore failli l'empoigner et le coller au mur ! J'avais une envie folle de lui donner des claques pour me défouler . Je n'en ai rien fait , je vous rassure tout de suite .

Je l'ai envoyé au lit sans manger ! Hop allez ouste , je ne voulais plus le voir . Comme il n'a pas de stage pour l'instant et qu'il va chez son papa de manière épisodique et seulement l'après - midi , nous lui donnons des tâches quotidiennes afin qu'il s'occupe . Tâches du genre ; ranger le lave vaisselle , plier les mannes de sous vêtements , passer l'aspirateur ... Ce ne sont pas des choses physiquement difficiles à faire . Hier , ça a été le ponpon ! Il devait ranger le lave vaisselle , achever la vaisselle à la main , vider une petite poubelle sur le compost , passer l'aspi et plier le linge . En fait ce sont des tâches qu'il a laissée s'accumuler car tous les jours , nous lui en ajoutons une qu'il ait faite celle de la veille ou pas . Donc à la longue , ça fait beaucoup , je l'admets . Eh bien il avait seulement vidé le lave vaisselle et la petite poubelle . Encore une fois , il avait choisit la facilité et la rapidité . Il s'est levé à 9 h a lu , déjeuné fait sa petite corvée et à 11 h , il était chez son pote . Il considérait qu'il en avait fait assez sans doute . Quand mon compagnon est rentré vers 16 h 30 , le gamin n'était pas là et n'avait pas avancé dans son travail . Rappel à l'ordre , il rentre , fait la petite vaisselle à la main ( les verres étaient encore plus sales qu'avant qu'il ne les nettoie !!) et commence à ranger le linge . Je rentre à 19 h , il n'avait pas beaucoup avancé dans le linge et me demande en râlant pourquoi c'est toujours lui qui doit se taper cette corvée alors que moi , je suis là à regarder la télé ou à lire ! Je lui demande si il sait ce que j'ai fait de la journée . Ben oui t'es allée travailler mais ton travail , c'est rien , tu ne fais rien !!!!!!!! Aaaargggghhhh mon sang n'a fait qu'un tour ! Je lui ai quand même fait remarquer que mon travail lui permettait d'avoir un  toit correct au dessus de la tête , d'avoir à manger , d'être habillé convenablement , d'avoir un vélo , de faire du sport .... Comme il continuait à rouspéter , il m'a dit qu'il préférait encore aller au lit sans manger que de continuer à faire ses corvée . Je l'ai donc pris au mot , au lit et à demain !

Quand je suis descendue une petite heure plus tard mettre son frère au lit , il est sorti de sa chambre en faisant comme si de rien n'était . Je lui ai demandé si il n'avait rien à me dire et il s'est quand même excusé en me disant qu'il ne pensait pas ce qu'il m'avait dit . Et 2 minutes plus tard , il me demandait si il pouvait aller manger !!! Ben non tiens !

Là , j'en suis au point où je n'ai plus envie de le voir , je ne le supporte plus et j'ai honte de réagir comme ça face à mon fils , je me demande si ma réaction est normale . En plus , c'est vrai que bébé m'accapare beaucoup et que j'ai l'impression de lui donner plus d'amour qu'au grand . Je ne peux absolument pas compter sur son papa biologique pour quoi que ce soit , je suis certaine qu'il ne fait que mettre de l'huile sur le feu car c'est la guerre avec lui aussi pour l'instant .

Pppppfff marre marre marre de ce début d'adolescence . Je ne pensais pas que ce serait aussi difficile !

Désolée si c'est confus ou rempli de fautes mais j'ai pas trop envie de me relire .

13:45 Écrit par ah val dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : enfant, garcon, crise d adolescence |  Facebook |

Commentaires

Du calme, ton fils veut montrer qu'il existe, il cherche le conflit pour se faire remarquer .Je crois que des engueulades ne serviront à rien mais prends le temps du dialogue, pose lui la question, il doit commencer à s'assumer, donne lui envie de se prendre en main par des travaux plus intéressant que la vaisselle , c'est pas super valorisant comme travail bien que nécessaire, de la peinture, du bricolage et de préférence à deux.
Voilà, perso j'en ai fait voir nettement plus à mes parents, j'ai jamais admis leur divorce .

Écrit par : Samba | 19/08/2008

Cool, reste cool... Salut Val,
Je comprends parfaitement ce que tu vis même si je n'ai pas d'enfants... J'en ai fait de belle lorsque j'étais ado.. Pas toi?
Je ne sais évidemment pas te donner de conseils sauf un peut-être : Ne cède pas à la violence, ça n'apporte rien...
Je suis aussi du même avis que Samba, évite de donner des tâches peu valorisante à ton gamin, c'est vrai que faire la vaisselle c'est pas top. (Avec moi ado, tu aurais eu des montagnes avant qu'un seul verre ne soit lavé)...
Donne à tes deux fils un max d'amour, je pense que c'est déjà les 3/4 du travail...

PS : Désactive la lecture automatique de musique sur ton blog, c'est énervant quand on écoute déjà quelque chose et en plus ça se remet en marche quand on veut laisser un commentaire... ;-)

A bientôt.

Écrit par : Patflash | 19/08/2008

*oo* Peut-être qu'il faudrait d'abord que tu prennes un peu de recul par rapport à tout ça. J'ai l'impression que vous êtes l'un et l'autre trop 'englués' dans le conflit pour pouvoir en retirer l'essentiel. Pardon d'avance pour mes mots qui ne sont en rien des critiques, très loin de là, j'ai ramé, je rame encore souvent avec mes enfants et je sais que vu de l'extérieur, c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire :-)
Même s'il est normal que chaque personne d'une famille, enfants compris, participe aux taches ménagères de la maison, peut-être que celles-ci ne doivent pas être mises en place dans un but "répressif" ni occupationnel mais juste pcq c'est le boulot de chacun. Peut-être aussi que ce serait bien de le laisser choisir ce qu'il préférerait faire et une chose choisie est toujours 'mieux' faite qu'une imposée.
Ce sont les vacances aussi, peut-être lui laisser aussi le droit de ne rien faire, de glander même si ça peut taper sur le système. Parce qu'en fait, est-ce que ce n'est pas nous parents qui nous prenons aussi souvent la tête (et celle de nos enfants ;-) pour des choses qui n'en valent pas la peine, qui nous énervent nous mais qui ne sont pas d'une importance capitale.
Alors s'installent bien sûr des rapports de force, impossible pour ton fils de s'en sortir autrement qu'en te narguant et c'est un cercle vicieux dont il est difficile de sortir.
Peut-être aussi que ton fils a en ce moment difficile de trouver sa place dans la maison, avec son papa ailleurs et un bébé qui accapare sa maman. Tu sais ce que je crois, c'est qu'il a énormément besoin qu'on s'occupe de lui et que c'est sa manière à lui de l'exprimer.
Et puis surtout, laisser couler pour les petits détails, ne se fâcher que pour les choses essentielles sinon on n'en sort plus. Par ex, quelle importance que sa chambre soit bordélique, c'est lui y vit, y dort, ça ne l'embête pas, c'est nous que ça embête alors on met la pression "range ta chambre sinon..." et c'est parti pour un bras de fer. Alors qu'il viendra un moment où il se rendra compte du "foutoir" dans lequel il dort et que de lui-même il se mettra au rangement...
Enfin, ceci juste pour dire que les occasions de s'énerver ne manquent pas mais qu'il faut vraiment essayer de les réserver pour l'essentiel, vu que l'adolescence est l'âge de la "rebellion", on n'est alors pas sorti de l'auberge. En faire son ami, plutôt que son ennemi, instaurer des moments de complicité, c'est parfois touchant de voir à quel point ils ont besoin de ça même s'ils ne l'avoueront pas facilement, nos marmots ;-)
La vie n'est pas toujours facile pour eux non plus, comme dit Samba, pas évident d'accepter le divorce de ses parents.
Si je te dis tout ça, c'est juste pcq j'ai 2 enfants de 14 et 17 ans, que je vis seule avec eux depuis des années et qu'il a bien fallu qu'on trouve notre équilibre et que ça ne s'est pas fait du jour au lendemain. Et qu'aujourd'hui, il y a encore bien des choses que je gère difficilement.
Ta réaction est bien normale, c'est même sain pcq ça remet des choses en question et puis aussi, on est faillible et on a bien le droit de l'être.
Courage :-))

Écrit par : Loo | 19/08/2008

Maman de deux ado je suis passée par là avec l'ainée, et cela a été très loin : rebellion, gothisme, boisson et à seulement 13 ans. Aprés consultation sur sa demande le problème venait un du décés de son grand-père qu'elle adorait, le fait d'être la plus jeune dans la classe et de trés bien travailler, le fait qu'elle vivait dans sa famille alors que la plupart de ses copains ont des parents divorcés et des familles recomposées où ça ne se passe pas toujours bien. Aujourd'hui elle va avoir 17 ans et tout va bien, nos deux années d'enfer sont derrière nous. Mon mari et moi avons pleuré, hurlé, menacé. Et quand j'en parle autour de moi je me rends compte que je suis loin d'être la seule. Cette génération est blasée et a tout trop facilement alors ils se cherchent des problèmes. Patience, patience et vigilance sont les maitres mots. Courage

Écrit par : nat | 20/08/2008

Ouf... Dur dur la vie...
Mon frère en a fait baver à mes parents alors qu'il était intelligent et doué. Il voulait juste se faire remarquer, exister dans un couple qui piquait du nez (à l'époque, je faisais mes études en kot). c'est pas facile.
Je n'ai pas de conseils à te donner, juste une oreille pour écouter... mes enfants sont encore tout petits mais je crains déjà cette période.
Courage !

Écrit par : Petit cassis | 20/08/2008

je peux pas vraiment t'aider, le mien étant trop petit encore pour ça, juste te dire courage et te faire de gros bisous

Écrit par : sandrine | 22/08/2008

Les commentaires sont fermés.